Taux d’intérêt compte courant : quel impact sur votre budget ?

Taux d'intérêt compte courant

Pour couvrir les dépenses du quotidien, on procède généralement à créditer le compte courant d’une certaine somme d’argent. Dans ce type de comptes, votre argent est accessible à tout moment mais sans rien rapporter dans la majorité des cas et fût, ainsi, considérée comme de l’argent qui dort. Par contre, en France, certaines banques rémunèrent les comptes courants. Donc, est ce que ce taux d’intérêt est assez élevé pour booster votre budget ?

Rémunération compte courant

En France, peu de banques le pratiquent mais un compte courant peut, bel et bien, être rémunéré. Ceci signifie qu’un taux d’intérêt peut y être appliqué comme pour les comptes épargne. Dans ce cas, chaque personne détentrice du compte reçoit un récapitulatif des intérêts qu’elle a perçus. Le taux d’intérêt compte courant est globalement le même pour toutes les banques. Pour plus d’infos, vous pouvez consulter le guide sur le taux d’interêt. Ainsi, les banques sont libres de fixer ce taux mais il est généralement plus bas que le taux d’intérêt débiteur. Celui-ci est calculé chaque soir en fonction du solde du compte au jour le jour et le détenteur du compte perçoit ses intérêts chaque mois ou chaque trimestre selon les banques. Les comptes courants rémunérés offrent les mêmes services que ceux qui ne sont pas rémunérés tels que les moyens de paiement par carte bancaire, chèques, virement…etc. D’un autre côté, dans certaines banques, il peut être nécessaire de laisser un montant minimum sur le compte, par exemple 1000 euros, pour bénéficier de la rémunération. Il faut également savoir que la plupart des établissements bancaires fixent un plafond de dépôt au-delà duquel le solde créditeur ne peut être rémunéré : un montant entre 5000 et 10 000 euros, par exemple.

Intérêt compte courant, côté des entrepreneurs

En matière du taux d’intérêt compte courant entre entrepreneurs associés, il existe un terme qui vous est peut-être inconnu à savoir l’apport en compte courant. On entend par apport en compte courant associé des avances de fonds émanant de différents associés d’une entreprise. Concrètement, il s’agit d’une avance temporaire d’argent provenant de la trésorerie de la société. Celle-ci vise à optimiser le financement du cycle d’exploitation de l’entreprise. En effet, en vue de pouvoir effectuer un apport en compte courant d’associé, il faut obligatoirement avoir le statut d’associé ou bien être le dirigeant de la société concernée. Par ailleurs, il n’est pas obligatoire de justifier un apport en compte par écrit mais la rédaction d’un document écrit appelé convention de compte courant est fortement recommandée.

Taux d’intérêt : conséquence sur le budget

Dans le but de compléter le capital initial d’une société, un associé voire plusieurs associés peuvent réaliser un apport en compte courant ou un apport au capital. Un autre avantage du compte courant associé est la possibilité de prévoir un montant de taux d’intérêt qui sera appliqué à toutes les sommes qui auront été avancées. C’est de cette manière que l’associé ou les associés qui ont avancé des fonds pourront se faire rémunérer par le biais d’intérêts qu’ils percevront sur le chiffre d’affaires. Par ailleurs, le compte courant associé, tout comme le compte fournisseur ou le compte client, retrace l’ensemble des opérations de financement au sein d’une société. Néanmoins, il ne peut être considéré pour autant comme un véritable compte courant comme pourrait le laisser déduire le terme « compte courant associé ». Ces sommes sont des dettes exigibles envers le titulaire du compte tout comme les rémunérations, les salaires ou les dividendes. Au regard de la règlementation, l’apport en compte courant associé doit être analysé comme un prêt classique qui est régi par des règles spécifiques destinées à ce type de contrat. En effet, il ne s’agit pas d’un apport en numéraire qui est régi par le droit des sociétés ou par les règles qui régissent la vie des entreprises.

 

Guide pratique sur la vente et le rachat d’entreprise
Conseil aux entreprises : devenir coach, une activité qui peut être très rentable